SOLUTIONS D’IDENTITÉ DES UTILISATEURS
Pile de cartes bancaires

EMV et puces EMV

EMV est l’acronyme des entreprises fondatrices qui se sont regroupées pour élaborer une spécification commune : Europay (qui fait maintenant partie de Visa), MasterCard® et Visa®. Ces entreprises ont formé EMVCo afin d’administrer des normes internationales pour promouvoir l’interopérabilité mondiale des cartes de paiement à puce. Cela inclut, sans toutefois s’y limiter, l’évaluation des cartes et des terminaux, l’évaluation de la sécurité et la gestion des problèmes d’interopérabilité.

Une puce EMV est la petite puce informatique carrée qui se trouve sur les cartes de paiement pour les protéger contre la fraude.

En quoi EMV est-elle importante ?

Les spécifications EMV fournissent une base commune pour l’adoption de technologies éprouvées pour accroître la sécurité et lutter contre la fraude. Les banques, les commerçants, les fournisseurs et les réseaux de paiement nationaux et régionaux aux États-Unis et dans le monde utilisent les spécifications EMV pour développer des produits permettant des paiements par carte en toute facilité et sécurisés en magasin, en ligne et à distance.

Comment fonctionne EMV ?

Une transaction EMV comporte trois parties, ce qui permet de sécuriser différents aspects de cette transaction : l’authentification de la carte, la vérification du titulaire de la carte et l’autorisation de transaction. Les processus de paiement EMV peuvent se dérouler en ligne (les processus sont exécutés par des ordinateurs situés ailleurs sur le réseau de paiement) et/ou hors ligne (les processus sont exécutés entre le terminal de point de vente (POS) et la puce de la carte).

Le processus est généralement le suivant :

  1. Sur la base des qualifications de l’émetteur, une évaluation des risques est effectuée à la fois par le terminal de point de vente et par la puce de la carte, et un ARQC (Authorization Request Cryptogram) dynamique est généré
  2. L’ARQC est envoyé par l’acquéreur à la marque de paiement
  3. La marque de paiement envoie ensuite l’ARQC à l’émetteur
  4. L’émetteur prend une décision d’autorisation pour valider la demande et répond par un ARPC (Authorization Response Cryptogram), qui passe par les mêmes canaux pour revenir à l’appareil de point de vente
  5. Si la demande de la puce est validée, le terminal de point de vente demandera une vérification au titulaire de la carte sous la forme d’une signature ou de la saisie d’un code PIN, ou dans certains cas aucune vérification

Le sans contact est-il la seule forme d’EMV ?

Non, ce n’est pas le cas. Aujourd’hui, il existe des spécifications EMV basées sur la puce de contact, la puce sans contact, l’application de paiement commune (CPA), la personnalisation des cartes et la tokénisation. Ces spécifications et exigences ont été développées pour renforcer la sécurité et l’efficacité des paiements, et pour assurer l’interopérabilité mondiale au sein des écosystèmes de paiement.

Que propose Entrust pour la mise en œuvre EMV ?

Entrust fournit des conseils clairs et une expertise pour aider à atténuer la complexité EMV et à rationaliser le processus de délivrance instantanée EMV. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de chaque phase du projet Entrust et des livrables qui y sont associés. Pour plus de détails, veuillez vous référer au plan de projet détaillé fourni par un représentant Entrust. L’avancement du projet et le calendrier de mise en œuvre dépendent fortement de l’achèvement en temps voulu des livrables.

Quelles sont les solutions Entrust compatibles avec EMV ?

Entrust propose une large gamme de solutions financières, y compris les imprimantes à cartes EMV. Pour en savoir plus sur la façon dont Entrust peut vous aider, vous et vos clients, participez à notre prochain déjeuner-apprentissage.