Passer au contenu principal

La sécurité multi-cloud protège le stockage des données organisationnelles et les actifs informatiques partout, à travers plusieurs services de cloud, y compris les infrastructures sur site qui interagissent avec les composants natifs du cloud.

Les organisations adoptant de plus en plus les services dans le cloud, l’utilisation de plusieurs fournisseurs est devenue une stratégie privilégiée, permettant de bénéficier d’options plus nombreuses, d’une plus grande flexibilité et d’une meilleure résilience. Cependant, la multiplicité des clouds rend plus complexe l’application et le respect de pratiques de sécurité cohérentes. L’automatisation de la protection et de la conformité des clés cryptographiques, des données et des charges de travail, quel que soit l’endroit où ces éléments résident, devient de plus en plus importante.

Quels sont les principaux défis ?

Alors que les entreprises adoptent de plus en plus un modèle hybride multi-cloud pour gérer leurs activités, elles sont confrontées au défi de protéger les charges de travail afin de garantir la conformité aux réglementations gouvernementales et industrielles de plus en plus nombreuses en matière de protection des données et de sécurité. Il est essentiel de protéger le volume croissant de charges de travail sur site et dans le cloud pour assurer la conformité et rester compétitif. L’établissement et l’application de politiques de sécurité cohérentes sur les machines virtuelles, les conteneurs et Kubernetes sont également essentiels à la réussite, car les méthodologies d’intégration continue/développement continu (CI/CD) avec des équipes de développement logiciel DevOps et DevSecOps deviennent la norme.

Les organisations qui adoptent des services de cloud doivent comprendre que, si les fournisseurs de services de cloud conservent la responsabilité de la sécurité de l’infrastructure qu’ils mettent à disposition ainsi que de la fiabilité et de l’accord de niveau de service, souvent appelée « sécurité du cloud », ils ne sont pas responsables de la sécurité des données que les clients du cloud stockent et traitent dans leur infrastructure, souvent appelée « sécurité dans le cloud ». Le modèle de responsabilité partagée confie la responsabilité de la protection des données, des clés cryptographiques qui protègent les données et des contrôles d’accès au propriétaire des données.

Comment sécuriser les déploiements multi-cloud

Une stratégie de sécurité multi-cloud efficace (qui inclut des composants sur site) doit être unifiée et cohérente, et offrir une visibilité et un contrôle pour tous les actifs cryptographiques avec une gestion intégrée de la conformité. La stratégie doit protéger les clés, les données et les charges de travail critiques, où qu’elles se trouvent et où qu’elles aillent, grâce à un chiffrement fort et à une gestion centralisée des clés. Elle doit appliquer les politiques de sécurité et se conformer aux pistes d’audit pour la création de rapports et les mesures correctives. L’automatisation de la sécurité et de la conformité est fondamentale pour établir la cohérence et réduire les erreurs humaines.

Bien qu’il y ait de nombreux aspects à prendre en compte pour assurer une sécurité multi-cloud complète, les solutions ponctuelles qui ne répondent qu’à des exigences spécifiques doivent être évitées car leur déploiement introduira des complexités et des défis de gestion supplémentaires. Une gestion centralisée avec un modèle de stockage décentralisé réduira les risques et favorisera la conformité.

Avantages d’une stratégie multi-cloud

Une stratégie multi-cloud offrira aux organisations un certain nombre d’avantages :

  • Flexibilité – Les organisations peuvent conserver leur flexibilité, ce qui leur permet d’évoluer et de s’adapter aux différents clouds
  • Résilience – Les fournisseurs de services cloud sont extrêmement résilients et disposent de plans de redondance et de reprise après sinistre bien conçus dans plusieurs régions. Cependant, si une charge de travail résidant dans un CSP est compromise ou se déconnecte, avec le multi-cloud, vous avez une alternative. Pourquoi mettre tous vos œufs dans le même panier ?
  • Choix - Permet aux moteurs d'entreprise d'une organisation d'informer la sélection du meilleur CSP pour le travail. Avec un seul CSP, vous êtes lié à son portefeuille de produits, à ses performances, à sa latence, à ses conditions commerciales et à son modus operandi.
  • Contrôle – Possibilité de choisir des solutions multi-cloud indépendantes telles que les HSM en tant que service, qui ne sont pas liées à un CSP spécifique. Vous disposez ainsi d’un contrôle maximal de vos services cryptographiques et de la liberté d’intégrer les CSP de votre choix.

Meilleures pratiques en matière de sécurité multi-cloud

En définitive, la sécurité multi-cloud se résume à la planification, à une politique cohérente, à une gestion unifiée, à la visibilité et à l’automatisation. L’application de ces meilleures pratiques garantira que votre solution :

  • Sécurisez les clés, les données et les charges de travail sensibles
  • Validez l’authenticité et l’intégrité du code
  • Protégez-vous contre les erreurs de configuration involontaires ou délibérées
  • Fournissez une racine de confiance pour la génération et la gestion du cycle de vie des clés
  • Gérez les privilèges des utilisateurs finaux et des conteneurs
  • Assurez la conformité aux réglementations de sécurité

Pour simplifier la gestion des charges de travail chiffrées dans les environnements hybrides et multi-clouds, le cycle de vie des clés de chiffrement doit être automatisé, y compris leur création, leur stockage, leur sauvegarde, leur distribution, leur rotation et leur révocation. Dans la mesure du possible, les organisations doivent suivre une approche BYOK (bring your own key) pour générer, gérer et utiliser leurs propres clés de chiffrement entre les fournisseurs de services dans le cloud. Les solutions de gestion des clés doivent toujours isoler les clés des données cryptées pour réduire les risques et garantir la conformité. Les modules matériels de sécurité (HSM) fournissent une racine de confiance pour la génération, la protection et la gestion du cycle de vie des clés de chiffrement.

Pour rassembler tout cela dans un cadre unifié qui garantit une posture de sécurité et une conformité appropriées, il est essentiel de disposer de contrôles centralisés d’authentification, d’autorisation et d’audit. Avec ces mesures en place, les organisations pourront réduire les risques et les frais opérationnels. En suivant ces meilleures pratiques en matière de sécurité et de conformité, le passage à un environnement hybride et multi-cloud peut se faire en toute sécurité.

En savoir plus sur la sécurité Multi-Cloud.