SOLUTIONS D’IDENTITÉ DES UTILISATEURS

Le contrôle d’accès basé sur le rôle (RBAC) est un mécanisme de contrôle d’accès qui définit les rôles et les privilèges afin de déterminer si un utilisateur doit se voir autoriser l’accès à une ressource. Les rôles sont définis en fonction de caractéristiques telles que l’emplacement, le service, l’ancienneté ou les tâches d’un utilisateur. Les autorisations sont attribuées en fonction de l’accès (ce que l’utilisateur peut voir), des opérations (ce que l’utilisateur peut faire) et des sessions (pendant combien de temps l’utilisateur peut le faire).

Quelles sont les trois règles principales du RBAC ?

  1. Attribution d’un rôle : Un utilisateur peut exercer des privilèges si un rôle lui a été attribué.
  2. Autorisation basée sur le rôle : Le rôle d’un utilisateur doit être autorisé, garantissant que les utilisateurs ne peuvent assumer que les rôles pour lesquels ils sont autorisés.
  3. Autorisation de privilège : Un utilisateur peut exercer certains privilèges s’il y est autorisé, en fonction du rôle qui lui est attribué et de son autorisation.

Quels sont les avantages du RBAC ?

Adhérer au « principe du privilège minimum » : Le RBAC aide à mettre en œuvre la sécurité confiance zéro en attribuant le plus petit nombre d’autorisations d’accès à un utilisateur en fonction de ses rôles. Le rôle définit l’ensemble des autorisations requises par l’utilisateur pour effectuer des tâches professionnelles associées à sa fonction.

Réduire la charge administrative : Utilisez le RBAC pour ajouter et changer rapidement de rôle et le mettre en œuvre à l’échelle mondiale sur les systèmes d’exploitation, les plateformes et les applications. Réduisez également le risque d’erreur lors de l’attribution d’autorisations aux utilisateurs. Le RBAC permet également d’intégrer facilement des utilisateurs tiers dans votre réseau.

Séparation des tâches : Étant donné que les rôles sont séparés, en théorie, aucun utilisateur ne peut être à l’origine d’une violation importante, car un pirate serait limité aux ressources auxquelles ce compte est autorisé à accéder.

Amélioration de la conformité : Le RBAC aide les organisations à respecter les réglementations de conformité en matière de protection des données et de confidentialité, ainsi que les exigences légales appliquées par les autorités régionales et locales. Cela est possible, car les services informatiques et les cadres peuvent gérer les autorisations d’accès aux données en fonction des rôles des utilisateurs.

Quelle est la différence entre le RBAC et l’ABAC ?

Alors que le RBAC fonde l’autorisation sur le rôle de l’utilisateur, le contrôle d’accès basé sur les attributs (ABAC) repose sur des attributs liés à l’utilisateur (par exemple, le poste, l’ancienneté, les tâches), la ressource (par exemple, le type de fichier/d’application, la sensibilité ou la source), ou le contexte (par exemple, où, comment et/ou quand la ressource est consultée).

L’ABAC augmente de manière exponentielle les options d’autorisation avec l’ajout d’attributs spécifiques, adjoignant un autre niveau de contrôle par rapport au RBAC. Bien qu’ils soient beaucoup plus flexibles que les RBAC, cette flexibilité ajoute également de la complexité qui peut accroître les risques si les contrôles d’accès ne sont pas mis en œuvre et gérés correctement.

Les solutions de gestion des identités et des accès (GIA) d’Entrust facilitent-elles le RBAC ?

Oui, les solutions GIA d’Entrust proposent le RBAC pour simplifier la gestion des accès et garantir la confidentialité des données. La capacité améliore non seulement le respect des réglementations régionales, mais offre également l’efficacité opérationnelle nécessaire en appliquant des privilèges d’accès aux rôles au lieu d’établir et de gérer individuellement les autorisations des utilisateurs.